Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

Inaction provençale

Le travail des commissions : inaction provençale. Après 7 ans de  gestion d’un même maire,  on aurait pu croire que les différentes  commissions sport,   éducation, patrimoine et environnement, urbanisme…. commissions  qui mettent en musique le projet politique de la ville étaient rôdées et  n’attendaient que leurs nouveaux membres pour fonctionner.

Pas du tout ! A part une réunion de la commission culture, nous attendons en vain que ces comités se réunissent.

Même si  nous ne touchons aucune indemnité de fonctionnement (apparemment cette municipalité ne respecte  pas les 42% des Dracénois qui ont voté pour Christian Martin en traitant les élus de la majorité et ceux de l'opposition de manière différente) nous sommes dans l’ attente de pouvoir travailler.

Oui, travailler pour faire des  propositions sur la gestion des écoles, sur la gestion de l’urbanisation, sur la protection de l’environnement…

Illustration : Le croisement qui se trouve en haut du Boulevard des remparts au  début de l’avenue de Grasse et du boulevard du Jardin des Plantes, chacun le reconnaîtra, est très dangereux et a déjà engendré de nombreux accidents.

Quelle surprise de constater, ces derniers jours   la démolition  d’immeubles et découvrir un espace assez grand pour sécuriser ce carrefour (peut-être par un rond point ?). La mairie aurait-elle pris en compte les problèmes des riverains ? malheureusement non. Si la commission ad hoc s’était réunie  on aurait discuté, argumenté pour que la municipalité use de son droit de préemption afin d’effectuer  les travaux nécessaires  à la sécurité de nos concitoyens. Or  et c’est bien dommage, le choix s’est porté sur la construction d’un immeuble (pas à loyer modéré nous supposons ?). Un de plus, comme celui qui se construit actuellement au début de la route de Montferrat, près de l’école  Ste Marthe,  et à la place duquel un parking aurait permis, de déposer les élèves en toute tranquillité,  de sécuriser enfin la circulation sur  cette artère. Et un immeuble encore, juste en face du précédent qui sera construit sur le terrain d’un ancien garage, à la place duquel un espace vert était prévu, petite halte ombragée que l’on  cherche en vain quand on se promène à Draguignan.

Nous réprouvons la politique actuelle qui fait de Draguignan une ville tout béton.

L’été approche. Gardons l’espoir que dans trois mois, soit plus une demie année après les élections, nous pourrons enfin nous mettre au travail. 

Voilà notre conception du travail de l’opposition

 

Pour les élus

Patrick Boulet

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Quel étonnement en vous lisant. Je pensais que la municipalité allait enfin prendre en compte ce problème de sécurité. C'était l'occasion ou jamais. Etes vous certain de ce que vous avez annoncé ? Pensez-vous qu'il encore temps de stopper ce projet et que que mairie use de son droit de préemption. <br /> Un habitant de l'avenue de Grasse.
Répondre