Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

Affichage sur le mobilier urbain


Délibération 63 :
Cette délibération concerne les redevances perçues ou pas par la municipalité qui offre des emplacements pour les affichages sur le mobilier urbain ( sucettes - abris-bus..)

Intervention :
Je souhaitais apporter une remarque allant dans le  droit fil des décisions précédentes concernant la politique de la ville en matière d’éducation et de co-éducation.

 On s’accordera tous à définir l'éducation, comme  étant l'ensemble des influences voulues ou subies, qui concourent au développement de la personne humaine

 Je souhaiterais vous lire une citation  dont l’origine est incertaine mais dont le message est clair :    « Il faut tout un village pour éduquer un enfant... »

 On comprendra donc que  l’éducation ne peut être le fait d’une personne ou d’une institution, mais bien d’un ensemble social délimité dans le territoire de vie de celui à qui s’adresse cette éducation.

 Si l’on se pose la question, c’est qu’a disparu en quelques décennies, dans nos sociétés occidentales, une organisation très centrée sur la famille, le village, le métier avec, entre tous les composants de ce microcosme, une osmose des valeurs et des pratiques. Aujourd’hui, on vit dans une société atomisée, avec un partage et une spécialisation des tâches, des personnes et des lieux de production ; avec une survalorisation des compétences individuelles par rapport aux compétences collectives.

 Cela sous-entend des acteurs différents :

Ceux de  l’espace familial, 
ceux de l’ espace scolaire
ceux de l’espace « périscolaire » ou « périfamilial » . Autour de la famille et de l'école, ce milieu ouvert    constitue un espace éducatif  où se combinent et se confrontent  des influences éducatives volontaires et involontaires   C’est la   rue, le commerce, la publicité, mais aussi le club sportif, le centre de loisirs, le catéchisme ou le conservatoire de musique..

On pourrait peut être dire que la coéducation est le volet éducatif du développement durable !

J’en viens à ma remarque : Les abri-bus installées dans la ville de Draguignan , implantés très souvent près  des établissements scolaires élémentaires et secondaires, ces  abri-bus relevant  de la CAD et dont nous parlons aujourd’hui,  abritent des campagnes de publicité orchestrées par la société Clear Channel qui est citée dans cette délibération.

Or, cette dernière, a proposé  et risque encore de proposer des  campagnes d’affichage publicitaire sur des marques de lingerie féminine locale.

Je n’ai rien contre ces photos d’art, au demeurant très belles mais elles nécessitent un accompagnement   éducatif dans la  lecture d’image tant leur suggestivité peut  être  ressentie chez beaucoup de nos jeunes et très jeunes enfants.

Sur ces m^mes affiches,   il n’était pas rare de retrouver illustrations  de collégiens au retour de classe, illustrations imagées  non suggestives  mais expressives et  pas forcément compatibles avec celles que l’on souhaite voir dans l’environnement immédiat d’une école.

J’ai employé le passé car l’année dernière, au bout de quelques semaines de tractation ,   un responsable national à Paris  avec qui j’ai débattu longuement s’est engagé à ne plus mettre de tels affiches au moins près de l’école où j’exerce.

Il est reste néanmoins que le problème reste entier pour l’ensemble des abris- bus et particulièrement ceux qui sont près des établissements scolaires.

La mairie et la CAD , en tant que partenaires ,  acteurs éducatifs et on aura compris en tant que  co-éducateurs ne pourraient-elles dans l’avenir éviter que ces situations se reproduisent ?


Réponse et commentaire :  inutile de reprendre la réponse 1ère du maire qui est assez orientée sur l'art picturale!

Une fois de plus, les débats se sont éloignés du sujet , nous sommes repartis sur un contrat qu'aurait rompu l'équipe Martin avec Decaux pour metttre en place Clear Channel !!!!!! aucun rapport avec  l'objet de la délibération ! Il est désolant de constater que le hors sujet est une des spécialités du maire.

Education, co-éducation.....toujours pas compris.

 

Pour les élus

Patrick Boulet

             ____________________________________________________________________

De nombreux autres points ont été abordés  qui ont orienté les débats
    - sur le PLU (Plan Local d'Urbaisme) et surtout sur son absence qui se traduit aujourd'hui par une urbanisation anarchique....des opérations de "colmattage."...
   -  les subventions du conseil général / conseil régional ....
  

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article