Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

CM du 11/03 - débat d'orientation budgétaire (1)

Intervention de Jackie Pozzana

Débat d’orientation budgétaire

 


Ce débat d’orientation budgétaire (DOB) et les données fournies au conseil municipal montrent clairement que la municipalité éprouve les plus grandes difficultés à boucler son budget. Elle ne va finalement parvenir à le faire qu’au prix de sévères réductions de dépenses.

        - Il convient donc d'abord de dire que le buget communal de 2009, tel qu'il s'esquisse, est un buget d'austérité.



C’est un budget de privation, de rationnement et de sacrifices que vont devoir consentir les habitants de Draguignan :

 -les contribuables locaux qui vont être davantage taxés (même si les taux d'imposition restent inchangés)

 -les associations dont l'enveloppe des subventions va être ampuée de 15%,

 -les employés contarctuels de la mairie qui vont être licenciés.

 





Comment en est-on arrivé là ? Avant même que l’on vous pose cette question vous invoquez l’impact de la crise financière et économique qui, après avoir explosé aux Etats-Unis l’année dernière, ébranle notre pays comme le reste de l’Europe et du monde.


L’argument est d’actualité, commode et simple, mais c’est un alibi qui ne tient pas !

Oui, la récession économique aura probablement et malheureusement des retombées sur l’activité économique de la Dracénie. Oui, il y a du souci à se faire pour les projets de zone d’activités de la CAD et pour ses ressources venant de la taxe professionnelle (à moins que le chef de l’Etat ne décide de la supprimer purement et simplement !).


Mais, pour l’heure, dans ce projet de budget 2009, ce n’est pas la fameuse crise qui met en difficulté les finances de la commune. Il faut que cela soit clair :


 - la section de fonctionnement ne voitr pas ses recettes baisser maisaugmenter au contraire: les recettesréelles de fonctionnement passent de 33,2 M€ à 34,3 M€;

-   les produits de la fiscalité ne vont pas baisser : ils vont augmenter de près de 600 000€ grâce à la revalorisation, permise par la loi de  finances, des bases de calcul de la taxe d'habitation et des taxes foncières;

-   les concours financiers de l'Etat ne vont pas diminuer: ils vont eux aussi augmenter puisque notre commune va bénéficier d'un supplément de DGF de plusieurs centaiens de milliers d'euros grâce à la prise en compte (enfain !) de sa population effective.



Au total, le budget communal va bénéficier d’un million d’euros supplémentaires, payés par les contribuables dracénois et par les contribuables français. Beaucoup d’autres acteurs économiques aimeraient bénéficier d’un tel pactole dans ce contexte de crise !


                - Alors, pourquoi malgré cette manne faut-il adopter pour 2009 un budget d'austérité et de sacrifices ?


Pourquoi, ce million d’euros supplémentaires ne va-t-il pas servir à aider les familles, les jeunes, les commerçants, les artisans, à faire face aux difficultés économiques et sociales à venir, aux baisses de revenus, aux pertes d’emplois, aux contractions des carnets de commandes ?



Vous annoncez une section d’investissement qui chute de 60 %. Elle passe de 24,4 M€ à 9,7 M€. C’est un  coup de frein brutal et durable, qui contraste étonnamment avec les réalisations somptuaires des dernières années.


On ne cesse de répéter qu’en France désormais, l’investissement des collectivités locales représente les trois quarts de l’investissement public. Imaginez que les autres collectivités suivent l’exemple de Draguignan, ce serait l’aggravation assurée de la récession économique qui en résulterait !


Pourquoi, cette rallonge substantielle des recettes, ce million d’euros, loin de servir à relancer l’investissement, comme l’Etat le fait au niveau national, va-t-elle servir au contraire à boucher les trous du budget de fonctionnement courant ?


Ce que débat d’orientation budgétaire fait ressortir, par comparaison avec les années précédentes, notamment l’année 2008, c’est que vous avez géré les affaires communales de façon dispendieuse, en laissant flamber le train de vie de la commune, en gonflant excessivement les effectifs communaux, en laissant fondre l’autofinancement, en procédant à de mauvais choix d’investissements, en laissant exploser l’endettement.


Que ce soit avant les dernières élections municipales ou depuis lors, l’opposition n’a eu de cesse de vous mettre en garde contre ces dérives et leurs conséquences pour l’avenir. Aujourd’hui, nous mesurons malheureusement à quel point nous avions raison.



                           - Au cours de la seule année 2008, l'encours de la dette est passé de 66 M€ à 64 M€, soir une augmentation de 8 M€.


Selon vos propres chiffres, le paiement des intérêts va s’établir à 2,6 M€, soit 45 % de plus qu’en 2006. Pour quels investissements structurants ? Un boulodrome déserté ?


Selon vos propres chiffres le délai de remboursement de la dette est désormais de 28 ans. C’est plus que le délai constaté en 2001 à l’issue de la gestion de Christian Martin, que vous aviez tellement dénoncée.


Et pour cause : entretemps, sous votre gestion, l’encours de la dette est passé de 54,5 M€ au 1er janvier 2001 à 56 M€ au 1er janvier 2008, puis 64 M€ au 1er janvier 2009, soit un accroissement incroyable de 17 % en dépit des subventions exceptionnelles du conseil général dont vous avez bénéficié et du transfert à la CAD d’une grande partie des charges de fonctionnement et d’investissement.


Si encore cette explosion sans précédent de la dette avait permis que la ville soit correctement équipée et préparée à affronter l’avenir difficile qui s’annonce ! Mais ce n’est pas le cas vous le savez bien. Le manque d’équipements publics est patent dans de nombreux quartiers.


Je me rappelle les mots durs et injustes que vous n’avez cessé d’avoir depuis 2001 sur la gestion de votre prédécesseur. Quels sont ceux qui vous viennent à l’esprit aujourd’hui à propos de votre propre gestion ?



                                           - Vous êtes contraint de réduire le potentiel d'intervention  dela commune et de procéder, dans la précipitation, à de douloureuses coupes sombres dans le budget communal.

 

Comble de l’imprévoyance, à cause de cette gestion inconséquente des années précédentes, la commune n’a plus aucune marge de manœuvre, plus aucune capacité d’intervention, au moment précis où son rôle serait au contraire de soutenir l’activité locale, de renforcer la solidarité avec les Dracénois, de préparer l’avenir.


                                 - les dépenses de personnel : il était évident que le gonflement accéléré des effectifs de la mairie au cours des dernières années, en dépit de la montée en puissance de la CAD, n'était pas financièremeent soutenable.



Vous êtes restez sourd aux critiques de Christian Martin avant les élections municipales et de l’opposition municipale depuis. Aujourd’hui, le réveil s’annonce cruellement douloureux.


Vous annoncez une baisse de 3,1 % des dépenses de personnel dans le budget de 2009, ce qui, compte tenu du poids inévitable du GVT, c’est-à-dire de l’augmentation du point d’indice des fonctionnaires et des mesures de promotion et de déroulement des carrières, correspond en fait à une baisse de près de 10 % des effectifs, soit la suppression de près d’une cinquantaine de postes.


La moindre des choses serait que vous nous indiquiez aujourd’hui quels services de la mairie vont être privés d’une partie de leur postes de travail. Que va-t-il advenir des services, comme ceux de la petite enfance, dont les moyens sont déjà notoirement insuffisants ?


             - les charges à caractère général (compte 011) : vous annoncez une amputation des crédits de 900 000 €.



Y avait-il tant de dépenses superflues dans les services de la mairie ? Quels services vont être concernés ?


             - les subventions aux associations: vous annoncez sans même ciller qu'elles vont être réduites de 15 %.



Nous vous demandons solennellement  de renoncer à cette décision qui est à la fois injuste et inadaptée aux circonstances.


En effet, cette décision est moralement injuste parce qu’il n’y aucune raison que les acteurs de la vie associative, le plus souvent des bénévoles, qui se dévouent, avec des moyens déjà chichement comptés, pour améliorer la vie quotidienne de leurs concitoyens, soient sanctionnés au nom de la mauvaise gestion des finances communales, dont ils ne portent pas la responsabilité.


Ensuite, cette décision est inadaptée aux circonstances, car il serait totalement paradoxal de réduire les actions des associations en matière de solidarité sociale, d’animation sportive et culturelle, au profit des jeunes, des familles, des personnes âgées, alors que ceux-ci vont subir durement les effets de la crise.


Au nom de la justice, au nom du simple bon sens, vous ne devez pas toucher aux subventions des associations dracénoises. Si vous le faites, c’est que vous aurez décidé sciemment d’aggraver le quotidien des Dracénois.


*


Telles sont les questions auxquelles vous devriez impérativement répondre dans le cadre de ce débat d’orientation budgétaire. Vous devriez le faire pour assumer vos responsabilités. Même si je ne me berce guère d’illusions, nous aimerions que, face à la gravité extrême de la situation des finances communales, vous n’éludiez pas, comme à l’accoutumée, les questions de l’opposition municipale.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
il n y a plus de sous en mairie pour signer des cdi a des HUMAINS en cdd depuis 3 ans voir 5ans mais pour une nouvelle voiture (et tres belle ) là y en a!!!!les bureaux aussi tous renovés avec enormement de gout d autre service on pas de papier wc super a draguignan c est vrai j adore...
Répondre
S
Je ne peux que souhaiter du courage et bonne continuation dans ce combat que se présent rude.<br /> Le ton donné est interessant...
Répondre
G
Je vous conseille un blog qui parle aussi de l'opposition....assez souvent en bon terme pour certains, beaucoup moins pour d'autres mais toujours avec finesse et humour (enfin presque)<br /> http://www.le-gratte-cul.com/
Répondre