Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

Conférence de presse des élus d'opposition

Vous trouverez ci-dessous l'intégralité du texte  pour la conférence de presse du jeudi 25 juin et que vous avez pu lire en partie dans les quotidiens locaux..

TOUT D’ABORD JE VOUDRAIS RAPPELER:
    - Que nous venons de vivre en Conseil Municipal, un véritable déni de démocratie, moment grave et éprouvant pour notre groupe.

 

 - Que M Martin est conseiller municipal.

  - Que loyauté, dignité morale et honneur sont des valeurs essentielles pour nous, c’ est pourquoi nous continuerons de nommer Christian Martin en Conseil Municipal, malgré M Piselli qui prétend nous l’interdire, car accepter ce diktat serait un reniement de notre chef de file et collègue.

 

- Lors du Conseil Municipal de Mardi, ,M Piselli refuse que je prononce le nom de Christian Martin, et que je présente l'analyse du Compte Administratif 2008 aux noms de CM, JP, PB et MR.

 

Nous objectons qu’il n’a pas le droit d’empêcher l’opposition de parl

                 pas le droit de censurer nos propos pas le droit d’ empêcher un élu d’intervenir au moins une fois sur chaque     délibération

M le Maire refusant clairement que l’on s’exprime, il est légitime que nous quittions le conseil.  Non sans avoir auparavant prévenu M.Piselli que nous ne souhaitons pas aller au clash, et demandé qu’il revienne à plus de modération.

 

Nous sommes partis, car il nous  était impossible de ne pas réagir devant un tel déni de démocratie, à la limite d’un abus de pouvoir . Il est impensable que l’on ne puisse pas s’exprimer. Nous sommes de élus et nous sommes mandatés par nos électeurs pour les représenter.

(Mais que M.Piselli ne se réjouisse pas trop, nous resterons et nous reviendrons s’il le faut avec un mégaphone qui nous permettra de nous exprimer quand le Maire nous coupe le micro comme il en a l’ habitude.)

 

Tout laisse à penser que M.Piselli a un problème personnel avec M.Martin. (alors que ce dernier ne se préoccupe pas du tout du Maire.)

On voit bien qu’en ne permettant pas qu’on évoque le nom de son prédécesseur, M.Piselli nourrit des rancœurs  personnelles à l’encontre de son adversaire politique, comme nous avons pu le constater dans le dernier éditorial de Séduction Provençale qui se situe à un sous niveau..

 

-Quant à l’absence de C.Martin dans les conseils municipaux, faut-il préciser qu’il travaille à Paris et à la Cour  des Comptes et que les conseils municipaux ont lieu  en milieu de semaine, quel hasard !

Cependant, il travaille assidûment pour Draguignan et les Dracénois, dans la préparation de tous les  conseils municipaux et  la preuve en est, l’analyse du CA 2008 que nous n’avons pas pu présenter,  à laquelle il a contribué efficacement.

 

-Avant d’ aborder le point essentiel, c’est à dire le Compte Administratif 08,

 

 

on pourrait se demander, si cet  esclandre de M.Piselli, n’était pas tout simplement  prémédité,  par peur de notre analyse du C A, qu’il redoutait, sachant que nous savons déjouer ses manipulations et tours de passe- passe budgétaires.

 

-M.Piselli disait que la dette était trop élevée du temps de C.Martin, or, il y a, vous le savez, de bonnes dettes, et celle de M Martin en était une. Tous ses investissements étaient productifs, et ils ont encore des retombées positives pour la ville et pour M Piselli qui, lui, de son côté, a augmenté le volume de la dette, passée de 55,978 M€   fin 2007 à 58,499 M€ fin 2008. Tous budgets confondus, on atteint le montant de 64M€, record absolu dans l’histoire de la vie de Draguignan.

 

 

-En examinant le CA 2008, un paradoxe saute aux yeux. Alors que l’endettement a fortement augmenté, l’annuité de la dette a baissé de manière surprenante de10, 013M à 6,28M€.

La part des intérêts a légèrement augmenté. En revanche, celle des remboursements en capital a baissé de 4M€.

La municipalité a obtenu ce résultat en recourant massivement à des emprunts d’une durée de 20 ans , à la place de ceux arrivant à échéance d’une durée initiale beaucoup plus courte de 10 à 15 ans.

(Trois nouveaux emprunts ont été contractés en 2008 d’un montant de 8,9M€ et remboursables sur 20 ans )

-Toutes ces manipulations n’ont eu qu’un seul but : alléger la part du capital à rembourser annuellement, mais en même temps, elle reporte sur les épaules de nos enfants des erreurs de gestion de la municipalité actuelle. La part des remboursements en capital va augmenter chaque année. Les nouvelles générations seront bien forcées de se rappeler la gestion de la municipalité Piselli, non point pour ses brillantes réalisations, mais parce qu’elles auront à éponger la dette qui leur aura été léguée 20 ans plus tôt.

 

-Pour l’heure la municipalité est parvenue à alléger de 4M ses remboursements en capital au titre de 2008. Si elle n’avait eu recours à ce tour de passe- passe peu glorieux,  elle aurait dû emprunter 4M€ de plus pour trouver une telle somme. l’encours de la dette au budget principal serait passé à 62 ,5M pour le budget principal et avec les budgets annexes à 68M€, des chiffres qui donnent le vertige !

 

-On peut résumer en disant que M.Piselli a fait le contraire de ce qu’il avait promis à la veille des élections, rétablir la situation financière de la ville. La dette a explosé  et  elle est maintenant sur 20 ans.

Il a fait bien peu de réalisations essentielles pour le développement de la ville, logements et emplois entre autres. Notre ville est plombée pour des années.

 

 

Pour le groupe : C Martin. J Pozzana. P Boulet. M Rougemont.

 

Jackie Pozzana

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article