Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

Article pour le prochain Séduction Provençale

Chers amis dracénois,

A la une de nos quotidiens locaux du 4 décembre 2013, on nous annonçait « le scoop » du  Premier adjoint,  M Audibert-Troin : 10 000m2 de commerces en lieu et place de la MSJ.

A la première lecture, ce projet nous parut pharaonique, et peu approprié à la ville.

Cependant après réflexion , analyse de l’ article, et écoute de nos concitoyens, nous faisons part de notre point de vue au 1er Adjoint .

 

CE QUE LES DRACENOIS REFUSENT ,

 

Raser l’office de tourisme construit il y a 14 ans à peine pour un coût de plus d’1Million d’€ (?)  passe pour gaspillage inacceptable d’argent public.

 Il en va de même pour les frais payés aux bureaux d’étude pour le projet de la  salle des fêtes dont le coût s’élève à plus de 400. 000€  et qui sont définitivement perdus, De plus nos concitoyens contestent les emplacements choisis pour l’hypothétique reconstruction de l’office de tourisme aux allées d’Azémar (point le plus bas des eaux de la ville) et celle de la MSJ  à Ste Barbe (trop éloigné du centre- ville pour les jeunes et située en zone PPRI  en grande partie bleue inondable).

 

 CE QUE LES DRACENOIS ACCEPTERAIENT ,

 

une zone commerciale centre- ville, avec, entre autres, quelques grandes enseignes  et qui serait bien inférieure à 10 000m2.

A l’évidence, le commerce est malade à Draguignan , et l’ on peut se demander si l’ installation  de ces enseignes pourraient  être un moteur pour la ville… A condition bien sûr qu’au préalable, une réelle concertation soit menée avec tous les commerçants soucieux du développement de Draguignan. Le choix des enseignes  devra se faire en accord avec ces derniers, et en complémentarité. Et ce, pour éviter que ce grand projet commercial ne soit un fiasco qui ne les oblige à mettre définitivement la clef sous la porte.

 

 

Monsieur le Président de la CAD , nous souhaitons que ce projet  soit élaboré

 sans précipitation, avec bon sens et sagesse,  des études de marché ont- elles été faites ?. Serez-vous attentif à d’éventuelles suggestions provenant des commerçants qui souhaitent tout comme vous sortir la ville de ce marasme ?

 

 Cher(es) Concitoyen(nes), Cher(es) ami(es), nous vous souhaitons le meilleur pour l’Année 2014.

 

C.Martin - J.Pozzana. P.Boulet. M.Rougemont

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Bonjour M. BOULLET, je n'ai pas connaissance de ce projet où peut on se le procurer?? Concernant la majorité actuelle, on ne peut pas être au four et au moulin, c'est pour cela que je suis un<br /> fervant défenseur du mandat unique renouvelable 1 fois. Le Maire aura des préoccupation de Maire et pas de Député ou autres...
Répondre
N
Un point positif pour Draguignan, c est que nous n avons pas les variations de populations des villes du bord de mer. Ainsi nous avons pas a prévoir de structures surdimensionnées qui doivent<br /> encaisser une population multipliée par 5 durant l été.<br /> Merci à la fonction publique et à tous ces petits fonctionnaires qui font ronronner les commerçants de Draguignan...si on enleve l armée, le conseil général, les 2 lycées et trois collèges... On<br /> pourrait devenir ville fantôme... C est pour pour dire qu il y'a du boulot...
Répondre
F
Je suis d'accord également. C'est là que l'on s'apperçoit qu'une grande réalisation comme CHABRAN a un impact sur le fonctionnement global de la ville. Maintenant nous avons deux pôles<br /> d'attractivité. Malheureusement nos politiques n'étant pas des visionnaires, ils n'ont pas réfléchit au lien entre ces deux pôles, avec une faiblesse supplémentaire, au lien d'avoir un pôle<br /> dynamique (centre ville) nous avons maintenant 2 "pôles" faibles. Pour moi la priorité de ce mandat c'est de tout faire pour rendre de nouveau attractif le centre ville avec effectivement un centre<br /> historique fort avec une attractivité touristique et créer un lien, une fluidité avec CHABRAN. Donc le centre commercial, même petit n'est pas la priorité car il ne répond a aucune des deux<br /> problèmatiques.
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour, je suis en accord avec ce que vous avez écrit. Les quartiers d'attractivités sont trop distincts et ne ne trouvent pas leur cohérence  dans un plan global d'aménagement de la ville<br /> . C.Martin avait proposé un axe de communication Est Ouest afin de relier le quartier Chabran au reste de la ville.....cela n'a pas été suivi par l'équipe actuellement en place.<br /> <br /> <br /> P.Boulet<br /> <br /> <br /> <br />
N
Je suis en accord avec Frédéric sur la nécessité de redonner une harmonie globale à la ville, qui risque d être scindée entre chabran d un côté et le centre (mairie et les 2 rues piétonnes) . Il<br /> faudrait développer l artère reliant ces deux quartiers , soit en rénovant le quartier ancien en lieu historique fort à vocation touristique ( avec ateliers artistes) et le boulevard carnot en<br /> allée piétonne ( avec maintien d une voie routière). Cela ne peut pas être fait en 2 ans , mais prévoir sur du long terme.
Répondre
F
STOP au "bradage" de notre Patrimoine à des promoteurs avides. Arrêtons la construction anarchique. On commence a "etouffer", il faut redonner de l'air à notre cité, redonner une harmonie globale
Répondre
F
Je fais une nouvelle proposition de commentaire... Je disais donc que pour une fois je n'étais pas d'accord avec cet article. En effet, le centre commercial pour moi à cet endroit même petit est un<br /> renoncement. Un renoncement à relancer une dynamique dans notre centre historique. La priorité elle est là, il faut être le "paquet" sur ce projet car au delà de l'impératif économique c'est un<br /> impératif social, je ne me résoud pas a une "paupérisation" irrémédiable du centre ancien. Car avec un projet ambitieux et transversal cette faiblesse pourrait devenir un atout demain.
Répondre
N
Maintenant qu il y a une rocade, on peut penser que les automobilistes qui sont sur le boulevard sont venus pour le centre ville. Ne pourrait on pas augmenter la partie piétonne de la ville à<br /> plusieurs rues?<br /> Si de plus on laisse une seule voie au niveau du boulevard pour les voitures, on pourra créer de larges trottoirs, qui l été pourront devenir des terrasses... Regardez saint Raphaël, sainte maxime,<br /> aix en Provence... Ces villes ont su développer des zones piétonnes agréables qui attirent les flâneurs. Le prix à payer sera de garer sa voiture plus loin et marcher, mais on fera un centre-ville<br /> attrayant . Le jardin de la MSG doit être complètement repensé, garder le principe d' espaces verts.<br /> Il va falloir relier le centre ville et le quartier Chabran, notamment avec un accès piétons large.
Répondre
F
Je ne suis pas d'accord avec votre article. Non je ne renonce pas a redonner vie à notre Centre ancien, c'est justement M. MARTIN qui avait initié cette volonté avec les halles et une VRAI OPAH.<br /> Non je ne renonce pas a essayer une nouvelle fois, a interdire la voiture en centre ville et étendre les zones piètonnes et réimplanter des commerces avec pourquoi pas des rues à thèmes, non je ne<br /> renonce pas à travailler sur la mixité du centre ancien qui passe par une valorisation de notre patrimoine qui a un double avantage 1/ se réapproprier notre ville et réapprendre à l'aimer 2/ c'est<br /> peut être un des seuls atouts économiques... Alors si vraiment après avoir tout tenté ça ne fonctionne toujours pas...alors avec dépis je me résoudrai à un centre commercial qui est pour moi la<br /> négation de toutes les valeurs auquelles je crois. Car ne vous y trompez pas, comme Chabran ce centre commercial va déplacer pour toujours le centre de gravité de notre ville. Alors réfléchissons<br /> tous ensemble et attention au chant des sirènes.
Répondre