Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

Article pour Séduction Provençale du mois de juin

Cher(e)s concitoyen(ne)s, cher(e)s ami(e)s,

 

Un nouveau clash, un de plus, a troublé le Conseil Municipal du 20 Avril, dressant la Majorité contre l’ Opposition..

Une fois de plus, le Maire de Draguignan a voulu faire voter une délibération qui visait à restreindre notre liberté d’ expression, nous imposant un seul orateur pour représenter notre groupe, ce que nous ne pouvions accepter,  et nous l’ avons fait savoir.

Une fois de plus, nous avons été obligés de « donner une leçon de Démocratie » à M Piselli, qui en a bien besoin, si l’ on considère ses erreurs et ses fautes en la matière.

 

FORCE EST DE CONSTATER QUE  M PISELI EST UN MAIRE QUI NE TIENT PAS SON RANG.

 

Abus de pouvoir, insultes répétitives qui ne sont pas des dérapages verbaux, car il est coutumier du fait , et machisme le plus bas et le plus vulgaire, sont  autant de termes qui le caractérisent.

Alors faut- il accepter , sans protester, de tels abus; devenir l’opposition molle et consentante , muselée, qu’il souhaite avoir à ses côtés?

Il essaie de nous bâillonner , mais c’est peine perdue, car nous continuerons à nous battre pour Draguignan et pour vous, chers concitoyens.

 

Après cette tempête, nous avons tout de même pu obtenir le calme nécessaire à la présentation de notre analyse du Budget 2011

 
 
 1/ Les dépenses de fonctionnement se remettent à croître à un rythme très rapide , et nous constatons l’augmentation forte (14%) des charges à caractère général .

 

Il semble donc que cela en soit déjà fini des efforts de stabilisation de ces dépenses, consentis en 2008 et en 2009 . Le montant des charges à caractère général, est prévu au BP 2011 à un niveau supérieur de 25% aux dépenses réalisées en 2007.2008.2009.

 En ce qui concerne le train de vie de la Mairie, il semblerait que la cure d’austérité ne la concerne pas  :

-          Fêtes et cérémonies : 268 000 €→372.000 €, soit + 38 %

-          Les frais de réception : 1023€→ 14700 €, soit + 133%

-          Catalogues et imprimés  179 424 €®194 700€ soit + 8%.

 

2/ La poursuite de la baisse des charges de personnel en 2010.

La diminution de ces dépenses a été obtenue par la réduction des effectifs des agents communaux, - 3,8% pour les titulaires et - 10% pour les contractuels ou stagiaires.

 

3/ Les associations ne seront pas plus épargnées en 2011 qu’en 2010. Elles ont déjà dû payer un lourd tribut , avec une baisse de 22% en 2009  et de 7% en 2010 .

Les efforts sont loin d’être partagés quand on voit le montant des indemnités des élus qui augmentent de 16 % passant de 268. 474€ au CA à 312. 000€ au BP 2011 (+ 43.526€ )  Sans parler des frais de représentation de 9600 € que le Maire s’est octroyés il y a 2 mois. 

 

4/ Les élus de la Majorité ont choisi d’ augmenter les impôts locaux (il est à souligner que tous les groupes d’ opposition ont voté contre),  à hauteur de 5%, soit 958. 000€ , et pourtant l’effort d’ investissement  reste étonnamment limité.

Les dépenses d’équipement prévues dans le BP 2011, 7,7M€  restent  nettement inférieures aux années antérieures, où elles dépassaient les 10 millions d’€ , alors que Draguignan est en retard par rapport aux villes de taille comparable en matière d’effort d’équipement.

 

 Donc, les Dracénois peuvent se demander aujourd’hui quel est le sens des efforts qui leur ont été imposés par la municipalité.

 

Au total ce budget principal pour 2011 bénéficie certes, d’un excédent , mais qui découle des sacrifices demandés en 2009 et en 2010 aux associations dracénoises, aux personnels des services communaux à travers la réduction des emplois et, désormais aussi, aux contribuables dracénois, avec l’alourdissement supplémentaire des impôts locaux qui leur est imposé à compter de cette année.

 

Tous ces efforts ont été exigés par la municipalité pour remédier aux conséquences profondément néfastes de sa gestion des finances communales depuis maintenant dix ans.

 

Force est de constater aujourd’hui que, malgré l’alourdissement de la fiscalité locale, malgré les économies drastiques imposées à de nombreux acteurs du développement local, cette municipalité reste dans l’incapacité de mettre en place un programme d’investissement à la hauteur de l’enjeu auquel nous sommes confrontés : redresser la ville après la terrible catastrophe subie l’année dernière , et moderniser nos équipements publics qui connaissent un  retard de plus en plus préoccupant..

 

Une fois de plus, le compte n’y est pas !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article