Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

CM du 02 mars (5) - Un logement pour tous à Draguignan?

draguignan-8.jpgIntervention de Patrick Boulet

Nous avons devant nous un projet claire, effectué avec beaucoup de sérieux et de précisions. Merci à leurs auteurs.

J’interviendrai sur  le document du PLH dans un 1er temps puis sur  la délibération qui nous intéresse dans un deuxième temps.


1/ sur le PLH : Nous pouvons retrouver entre autres, dans le diagnostic et les perspectives , des données que nous n’avons eu de cesse de mettre en avant depuis des mois, comme :

     

-  vieillissement de la population

        -  augmentation des ménages bénéficiant des minima sociaux (RMI,API..) (près de 15% en 5ans)

-  reconnaissance enfin, par les élus que le taux actuel de logement sociaux à Draguignan  est  de 15% et non 18, voir 19 selon   les circonstances  comme vous avez aimé le crier haut et fort il y a quelques mois, )

        - nécessité de  construire, à Draguignan , au minimun 900 logements dits »sociaux » je rajouterai à titre personnel  une nécessité   urgente     

 

Nous ne pouvons donc  enfin,  qu’être encouragés par cette partie  du diagnostic du PLH et des propositions qui en découlent 

  

Dans le programme d’actions, chapitre orientation 1 relative à la l’identification et la mobilisation de foncier, on peut relever que le choix pour Draguignan, concernant donc  la mobilisation du foncier  se porte essentiellement sur Ste Barbe.

Avant d’exprimer notre position sur Ste Barbe, merci de préciser  qui  est ou sont les propriétaires de l’assise foncière de Ste Barbe et pour quelles surfaces ?

Nous souhaitons redire devant cette assemblée qu’il serait une erreur que  Ste Barbe soit exclusivement consacré à l’habitat. Comme nous avons déjà eu l’occasion de le soulever, Draguignan souffre de l’absence d’activités diversifiées, créatrices d’emplois et pensons que la zone de Ste Barbe devrait répondre aussi  à ce besoin. 



2/ Maintenant revenons à la délibération  que vous nous présentez .

 

Je ne reviendrai pas sur la nature de l’incident technique du mois de décembre ayant entraîné le retrait de cette délibération, seuls M.Audibert et Piselli pourront nous éclairer s’ils le souhaitent !


Dans  cette délibération, vous avez recours à la méthode COUE   en énumérant un tas de considérations, et exprimez ainsi une crainte sur laquelle nous reviendrons plus tard. 


Entre autres, on remarquera la considération qui met en avant l’effort qu’effectue la ville de Draguignan pour programmer la construction  de prés de 600 logements sociaux sur la période 2010/2013, répondant aux nouveaux besoins déclarés permettant d’atteindre pratiquement les 20% de logements sociaux prévus au titre de la loi. 


La question que l’on pourrait se poser : qu’ a- t – elle  de si extraordinaire,  cette considération ?  Quoi de plus normal pour la ville centre  de 40 000 habitants qui est comptera près de 43 000 d’ici peu si ce n’est de s’adapter et de répondre aux besoins de ses administrés! Et d’autant plus  que  la nécessité de construire les logements sociaux conformément à la loi SRU a été  rappelé avec force par M.Le Préfet lors de la réunion de 2009 . 

En tant qu’élu Républicain , vous ne répondez donc qu’aux exigences de la République.

    

 Suite à ces considérations , vous nous demandez une révision du document  dès la fin de la première période  triennale 2010-2012.

On peut voir que les clauses de revoyure présentes dans le projet de réformes des  collectivités territoriales  fait des émules à Draguignan !
Nous en avons une aujourd’hui, pour 2012  à travers cette délibération !

 Pourquoi ?en fait il faut simplement  que l’on comprenne qu’il  est hors de question pour la municipalité d’aller au delà des 20 % de logements sociaux exigés par la loi SRU si tant est qu’ils seront atteints et pour cela vous posez clairement les limites aujourd’hui . Mais comme je le disais ces 20 % seront-ils au moins atteints ? 

 

La nature des réserves que vous nous demandez d’approuver  dans cette délibération nous amène à vous demander de nous apporter quelques précisions M.Le Maire.

Pour vous,  quel type de logements ont besoin les Dracénois ? Ou peut -être, avez-vous seulement une réponse sur quel type de Dracénois vous souhaitez loger ?


On voit que vous avez une conception de la mixité sociale  très personnelle et on peut mettre maintenant des mots sur la crainte dont je parlais plus haut. ; surtout ne pas aller  au delà des 20 % de logements sociaux à Draguignan.

Bien entendu un équilibre doit être recherché mais là, on voit tout de suite de quel côté penche la balance .

 

  Aujourd’hui, enfin vous faites glisser le curseur du nombre de construction de logements aidés de  15%  vers les 20% . 

Etre en conformité avec la loi, est le devoir d’un  citoyen de la République et celui d’un Maire Républicain  c’est avant tout répondre aux besoins de ses concitoyens, notamment en terme de logement,

Pour cela  ce Maire doit aller si besoin  au-delà des 20% de la loi SRU qui rappelons le, date de 2000 et que la situation du logement s’est très fortement dégradée en 10 ans.

Une gestion où le concept d'équité est appliqué, voilà ce que réclament  les Dracénois !  L'égalité pour tous est inscrit dans la constitution.

Se donner l’interdiction formelle de ne pas aller au delà des 20 % et de bloquer le curseur à ces 20%  est un déni d’acceptation  des conditions des hommes et des femmes qui forment aujourd’hui notre  société  .

 

La réalité sur les difficultés des Français et celles de Dracénois n’est pas celle que vous pensez Monsieur le Maire et il difficile d’entendre  de telle prise de position qui sont des positions  d’exclusion pour une grande partie de nos concitoyens au vue des situations très difficiles qu’ils  vivent  tous les jours . (est-il besoin de rappeler que plus de 70% de varois sont éligibles au logement social, voilà la réalité que vous connaissez très bien).

 

 

20%, de logements sociaux répond à une extrême nécessité et reste un minimum  à atteindre Aujourd’hui nous ne nous opposons pas à l’esprit dégagé à travers le PLH mais à celui qui est très bien percevable à travers la nature  des   réserves et les modifications qui nous sont présentées aujourd’hui .

 

Nous  resterons très vigilants quant aux engagements pris dans ce PLH.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article