Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

CM du 07/03 (3) - Vidéo-surveillance....rue de la République ?

draguignan-8.jpgIntervention de Patrick Boule lors du conseil municipal de mars 2013.

Une seule intention dans cette contribution....pas de dogmatisme idéologique mais une réflexion pour une mise en cohérence.

 

Il est question dans cette délibération d'installer une vidéo-surveillance de plus ? Est-ce adapté ????

                                                          ____________________________

 

3 volets  à mon intervention :

     1/ Choix de la vidéo-surveillance pour la rue d’Arménie  / visitation

     2/ Analyse des moyens alloués à la sécurité :    

     3/ convention de coordination en matière de police municipale

1/ Choix de la vidéo-surveillance pour la rue d’Arménie / visitation :

 

  En effet je souhaiterais savoir ce qui  ce qui motive votre de choix de  la vidéo-surveillance dans ce cas précis,   au regard du diagnostic et au constat  que vous faites et qui précisent, ……..(je lis)  :

     Depuis plus d’un an et suite à la fermeture du seul commerce existant dans la rue d’Arménie, il est à noter que l’utilisation de ces accès est une échappatoire pour un groupe de jeunes en particulier qui provoque, de sa présence dans les 2 rues piétonnes Cisson et République, un sentiment d’insécurité pour les usagers.

  Que va apporter la vidéo,  on serait en droit de se  le demander alors que l’on connait  ce qui se passe, où ça se passe , et avec qui ça se passe. La rencontre avec les médiateurs…..voir la police municipale ne serait –elle pas une réponse plus adaptée  et plus éducative et moins coûteuse ? ….ou  peut-être serait-il opportun de  faciliter l’occupation de ce local resté vide.

A contrario , en faisant le choix de la vidéo-surveillance , se satisfait-on de transférer le problème dans   un autre lieu    ?

     

2/ Analyse des moyens alloués à la sécurité :    

 

 Depuis les années 90, une demande croissante de sécurité apparaît chez nos concitoyens et les différents maires se sont attachés à y répondre force de constater depuis de nombreuses années,  le contexte de désengagement de l’Etat et de réduction des fonctionnaires.

Il y eut d’abord  Christian Martin par la réorganisation de la police Municipale,  puis vous qui en avait fait un élément de langage fort lors de la campagne municipale de 2001. Depuis, cette réponse politique s’est traduite :

-          Par une forte  croissance des effectifs de la police municipale, passant de 16 personnels (2001) à 50 personnels,

-          pour  un budget de fonctionnement de la police passant de 1,45% du budget de fonctionnement en 2000 (soit 535 000)  à 11 ans plus tard à 5,90% (1 878 439€)

 

-          par la mise en place de  26 caméras , voire un peu plus et  qui sert  un élément de langage fort  d’affichage de la  politique de sécurité, (et….aujourd’hui +1, ………. à un an des élections) ….  

 

Vous clamez dès que l’occasion vous est donnée que la délinquance diminue à Draguignan et que ce sont les services de la Préfecture qui le disent. Oui, mais il s’agit là d’une certaine délinquance, celle de voie publique , de proximité et on peut   effectivement  constater   une baisse de 5% faits d’atteintes aux biens , :

 

    417 à 349 vols de voitures ou 2 roues entre 2010 et 2011 – mais cette  baisse significative   est-elle due  à  la dissuasion des caméras ou au  progrès techniques de constructeurs et aux patrouilles policières

 

Concernant les   214 cambriolages  (2/3 concernent les résidence principales ) en  2010 pour 227 en 2011 (légère hausse)   quelle est la réponse de traitement …….les caméras ou la présence humaine policière.

 

Mais quoi qu’il en soit , c’est un fait,, les chiffres confirment une  baisse de 5% de cette délinquance.

 

  Parc contre, il est une autre délinquance dont vous ne parlez pas et qui augmente, c’est  celle qui   touche  à l’intégrité physique des personnes :

-             les fait d’atteintes volontaires à l’intégrité physique passent de :

   256 en 2010 à 288 en 2011 dont 192 violences physiques non crapuleuses( 167 en 2010)   

 

Je ne rejette pas en bloc la vidéo –protection mais on est en droit ,  à partir de ces 3 séries de chiffres,  de se poser la question sur les limites de l’efficacité de la vidéo surveillance qui de surcroit nécessite un budget d’investissement et de fonctionnement considérable.

 

 De plus à la croissance des budgets dédiés par la commune  s’ajoute désormais  celle de la CAD , alors que, comme je l’ai déjà dit ,  la sécurité est une compétence régalienne de l’Etat ! …… et j’en viens donc à la  3° partie de mon intervention

   

3ème point : Le convention de coordination en matière de police municipale  qui porte sur l’optimalisation de la coordination de l’ensemble des  moyens de lutte contre la délinquance . Je développerai cette partie sous forme de  4 questions.

 

Tout d’abord , j’aimerais  rappeler la sortie de la circulaire du 30 janvier 2013, émanant du ministère de   Manuel Valls,  qui  abroge la circulaire du 6 avril 2000 et qui  précise l’ajout de  2 annexes au décret du 2 janvier 2012 relatif aux conventions types de coordination en matière de police municipale.

Donc 4 questions :

1e / La convention dont je viens de parler  est-elle en application actuellement et si oui jusqu’à quand,  convention qui permettrait ou permet la  coopération opérationnelle renforcée dans les domaines du partage des  informations, de la vidéo-protection, mise en cohérence et complémentarité des actions de la PMunicipale et Police Nationale ?

 

2°/ Quelles sont les dispositions arrêtées  à ce jour,  sachant  que  les nouvelles conventions précisées dans les annexes précitées dans cette circulaire devront  être précédées d’un état des lieux établi à partir d’un diagnostic  local de sécurité prenant appui, le cas échéant , sur les travaux du CLSPD  et que la chambre régionale des comptes a observé récemment que  le Conseil Local de Sécurité et de prévention de la délinquance n’avait pas été reconduit en 2007 ?

 

3°/ Au mieux,  cette nouvelle convention est-elle déjà signée ,  en sachant que dans la négative, au delà  de l’illégalité dans laquelle nous nous trouverions,  l’absence de signature serait  opposable à la possibilité pour nos agents municipaux de rester armés et d’assurer leurs services au-delà de 23h…6h du matin.

 

4°/ Afin de coordonner et mettre en synergie toutes ales actions et moyens, serait –il envisageable à moyen ou cours terme  de créer un centre de supervision avec la police nationale.

 

Vous aurez compris que personne n’a le monopole des  problèmes de sécurité et que mon intervention n’a d’objectif que l’optimalisation des moyens de lutte contre la délinquance , de la prévention ........................à la répression .

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article