Elections Régionales du 06 et 13 décembre 2015 - Je serai candidat sur la liste NOUVELLE DONNE , jeune parti qui a pu voir sa naissance grâce à Stéphane Hessel - Les INDIGNES - Pierre Larrouturou - économiste , ..... Ce blog sera consacré pendant quelques mois aux échanges participatifs entre la population de la Dracénie et Patrick Boulet dans le cadre des élections régionales du 06 et 13 décembre 2015. Sujets d'actualités locales, nationales, billets...

ECONOMIE COLLABORATIVE....c'est parti

 

Conformément à l'esprit qui anime Draguignan Participative il est proposé aux Dracénois, dès aujourd'hui , un nouveau service interactif   autour de l'économie collaborative.

 

Fondée sur le partage, l'usage, les circuits courts et l'échange, l'économie collaborative est en plein essor.

 

La consommation collaborative touche aussi bien l'alimentation ( AMAP...) , le transport (covoiturage) , le logement (colocation). Mais elle n'est qu'un des aspects de cette nouvelle économie qui englobe aussi le financement, le travail (je vous invite à lire ici des articles sur le concept de partage du travail, concept défendu par Nouvelle Donne, mouvement politique qui  inscrit ces actions en tant que  bâtisseur de cette nouvelle économie) l'information, le savoir, la santé …..

 

La crise économique et l'appauvrissement expliquent en partie que l'heure est au passage de la propriété à l'usage.

 

Nous entrons dans une logique qui veut avoir un impact positif sur l'environnement en limitant la production de biens, l’exploitation des matières premières , la pollution......

Bref, suite à ces années ou l'argent et la propriété ont dominé le partage , le prêt ou l'échange, une manière plus responsable de consommer se met en place.

 

Cette économie nouvelle est favorisée par le développement massif du numérique. La circulation de l'information, la relation humaine horizontale ,  les relations pairs à pairs et le lien social s'en trouvent privilégiées.

 

C'est bien dans cet esprit que Draguignan Participative propose  dès aujourd'hui , aux Dracénois et Dracéniens ce service et outil modeste, dénué de tout intérêt financier , qui essaiera de répondre à cette volonté de privilégier l'usage à la propriété.

 

Concrètement, il s'agira de mettre en relation les personnes qui souhaitent donner ou prêter (gracieusement ou pas) des objets animant leur vie quotidienne afin de rendre service à d'autres personnes.

 

Dans un souci d'équité et de transparence, ce service ne pourra fonctionner qu'en respect total avec un règlement intérieur (cliquer ici)

 

Développons ensemble cette économie collaborative  pour notre bien et le bien de notre planète en partageant le plus largement ce message.

Donnons dès aujourd'hui  une dimension locale à ce projet pour développer le  lien social dont nous avons besoin.

 

Bien cordialement

 

Patrick Boulet

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Commme DEJA dit, le nom de domaine va être modifié à la prochaine échéance annuelle (mon pouvoir d'achat a aussi baissé) afin d'économiser quelques dizaines d'€.....patience ! Le nouveau nom<br /> devrait être : Draguignan participative ?<br /> Collaborative est l'adjectif "officiel" mais j'en conviens, il évoque une période d'histoire que l'on aurait préféré ne pas voir.<br /> Entraide....échange : le blog n'est qu'un outil pour ce type de service proposé.<br /> Bien cordialement<br /> mmp
Répondre
M
Bonjour, Je me pose toujours la question: qui sont les "élus d'opposition" d'aujourd'hui, vu les résultats des dernières élections municipales...<br /> <br /> Ceci dit, je trouve que le terme "d'économie collaborative" ne me semble pas trés bien choisi vu ce qui nous revient dans la mémoire du coté" collaboratif"...<br /> <br /> D'autre part le mélange d'annonces type "entraide , échange de services ou autre , avec des idées plus larges d'économie ou (et) de politique peuvent à mon avis semer la confusion dans les esprits<br /> ...
Répondre
H
bonsoir,<br /> les cours d'économie de Mr Jacques Gautron, à éviter à fuir à proscrire !<br /> nous connaissons trop le libéral:<br /> quelques nouveaux milliardaires et malheureusement beaucoup de pauvres...<br /> toujours à donner des leçons Mr Jacques Gautron
Répondre
J
Contrairement à ce que dit Robert, c'est son droit, je prétends qu'en France il n'y a jamais eu de politique de l'offre, on ne peut donc pas dire qu'elle n'a pas marché. Je persiste à penser qu'il<br /> faut produire avant de partager. Cela dit le partage volontaire est malgré tout une bonne chose, ça se gâte quand l'Etat veut l'instituer.
Répondre
R
Cela faisait longtemps que le blog était au point mort et je suis ravi que les activités reprennent. Je n'ai jamais mis un commentaire mais aujourd'hui je voudrais répondre i à l'auteur du 1er<br /> commentaire à article. Nous n'avons pas tous un pouvoir d'achat permettant de pouvoir consommer, nous n'avons pas tous la chance d'avoir une retraite ou d'avoir un emploi stable avec un salaire<br /> digne de ce nom. Depuis 30 ans , l'économie de l'offre n'a rien apporté. Je suis d'accord avec M.Boulet et comme il le dit , la croissance ne reviendra plus à un niveau tel qu'elle pourrait être<br /> créatrice d'emplois. Il faut réinventer autre chose. La mondialisation financière a montré ses limites . Il nous faut vivre dans une société plus humaine et moins martérielle. Je pense que c'était<br /> l'objet aussi de ce qui a été écrit. Merci
Répondre
J
Avant de partager le travail il faut augmenter la production, donc la quantité de travail disponible. En France ce serait facilement possible si on permettait aux entreprises innovantes de<br /> développer leurs affaires. Si au lieu de les tondre et de les entraver avec des contraintes de conformité inutiles on leur facilitait l'installation et la croissance, les jeunes talents n'iraient<br /> pas se vendre outre-manche et outre-atlantique. Ils créeraient du travail et seulement alors on pourrait penser à partager. Pour le moment on achète les innovations produites à l'étranger et on<br /> crée du chômage. L'échange, oui bien sûr, c'est la base de l'économie ! Je fabrique un produit innovant, on me l'achète et avec le produit de ma vente je fais travailler le boucher et le boulanger.<br /> Je suis disponible pour un petit cours d'économie pour qui est intéressé !
Répondre